JOUER COMPORTE DES RISQUES : ENDETTEMENT, DEPENDANCE, ISOLEMENT : APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (APPEL NON SURTAXE) ou CLIQUEZ SUR MOI !  

LES   PARIEURS   FOUS

Affichage identifiants des gagnants

Chaque jour, des millions d'€uros sont pariés et confiés aux 8 opérateurs de jeux en ligne proposant des paris hippiques.

Pour chaque course et chaque type de pari, chaque opérateur de jeux en ligne déduit les prélèvements légaux prévus et redistribue aux gagnants la masse des gains au prorata de leurs mises.

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ! Sauf que...

 

Qui a la possibilité de vérifier que les prélèvements réels ne sont pas supérieurs aux prélèvements légaux prévus ?

Qui a la possibilité de vérifier que le nombre de gagnants et le montant des gains constituent réellement la masse légale à redistribuer ?

 

La réponse est simple... PERSONNE !!! 

Aucun parieur ne peut vérifier si tout cela est exact !!!

Le parieur est dans l'obligation de faire confiance à 100 % aux 8 opérateurs de jeux en ligne proposant des paris hippiques !!!

 

Alors pourquoi ces soupçons allez-vous penser ?

C'est très simple, il y a un constat qui fait réfléchir et qui demande à être éclairci.

 

Lorsqu'on consulte pour chaque course hippique le montant des enjeux au Pmu entre le montant des enjeux du "Couplé Gagnant" et celui des enjeux du "Couplé Ordre" on constate qu'il y a en moyenne 4 à 5 fois plus d'enjeux pour le pari "Gagnant" que pour le pari "Ordre" et c'est logique car il est plus facile de trouver 2 chevaux sans déterminer l'ordre que 2 chevaux dans l'ordre exact !

En toute logique, le nombre de parieurs ayant remporté le pari "Ordre" est beaucoup moins important que le nombre de parieurs "Gagnant" et les rapports sont plus élevés pour le pari "Ordre".

 

Poursuivant cette logique, on en conclut qu'il en est de même lorsque les opérateurs de jeux en ligne proposent parralléllement des paris "Trio" (sans ordre) et des paris "Trio Ordre" dans lesquels il faut trouver non pas les 2 mais les 3 premiers.

Et s'il n'est pas possible de vérifier réellement cela, c'est parce que tous les opérateurs de jeux en ligne (sauf le Pmu) n'affichent aucun montant des enjeux ni le nombre de parieurs gagnants !

Donc, pour toutes les courses où sont proposés les 2 paris "Trio" et "Trio Ordre", les enjeux et le nombre de gagnants des paris "Trio" sont nettement supérieurs à ceux des paris "Trio Ordre", les montants des rapports "Trio Ordre" étant tout le temps supérieurs à ceux des rapports "Trio" en toute logique également.

 

Il suffit de comparer pour chaque course, chez chaque opérateur de jeux en ligne les montants des rapports des "Trio" et des "Trio Ordre" pour vérifier que cette logique n'est que la plus pure des vérités...

 

Alors, où veut-il en venir devez-vous penser ?

 

Voilà qui va vous faire réfléchir quand à l'honnêteté des opérateurs de jeux en ligne et la véracité de certains rapports...

 

Lorsqu'il n'y a pas de gagnant pour le pari "Trio Ordre" pour une course, il est logique que le rapport "Trio" soit supérieur à celui du "Trio Ordre" qui est de zéro !

Alors, maintenant je vous invite à comparer les rapports des gagnants "Trio" avec ceux des gagnants "Trio Ordre" pour les courses du Quinté aux dates suivantes :

- jeudi 04 janvier 2018,

- jeudi 25 janvier 2018,

- lundi 05 février 2018,

- lundi 12 février 2018,

Pour ces 4 courses, les rapports "Trio Ordre" de la plupart des opérateurs de jeux en ligne s'élèvent à plusieurs milliers d'€uros et les rapports "Trio" sont nettement plus élevés que les autres jours mais très largement inférieurs à ceux du "Trio Ordre"...

Tout ceci découle de la logique la plus élémentaire : il y a eu une arrivée "surprise" et donc beaucoup moins de gagnants pour les 2 types de paris.

 

La problématique, c'est que, pour ces 4 courses, il y a 2 opérateurs de jeux en ligne (les moins connus des 7 pour ne pas les nommer... donc ceux qui ont probablement le moins de clients, le moins d'enjeux et le moins de gagnants...) qui affichent, pour ces 4 courses, des rapports "Trio" supérieurs aux rapports "Trio Ordre", c'est à dire tout le contraire des 5 autres opérateurs de jeux en ligne qui sont plus connus et ont donc beaucoup plus de parieurs, plus d'enjeux et plus de gagnants...

 

En même temps, le Pmu affiche pour l'ensemble de ses points de vente, pour les 4 courses indiquées les nombres respectifs de gagnants :

17,00  /  75,85  /  18,00  et  26,87...

En ce qui concerne son réseau en ligne le Pmu affiche, toujours pour ces 4 courses, les nombres de gagnants suivants :

1,50  /  2,50  /  0,00  et  0,00...

Comment croire que ces 2 opérateurs qui ont très nettement moins de clients que le Pmu puissent TOUJOURS avoir au moins 1 gagnant dans l'ordre ces jours-là !

 

Alors, la question à se poser pour ces 4 courses est la suivante :

Les gagnants "Trio Ordre" existent-ils réellement ?

Ou bien le montant des rapports gagnants "Trio Ordre" ne vient-il pas grossir le bénéfice et la marge de ces opérateurs de jeux en ligne ?

Qui peut vérifier si ces gagnants "Trio Ordre" existent réellement ?

PERSONNE !!!

Les parieurs sont obligés de faire aveuglément confiance à ces rapports plus que "douteux" !

 

Vous pourriez croire que cela demeure exceptionnel...

Je vous invite donc à comparer également les rapports "Trio" et "Trio Ordre" de ces 2 opérateurs de jeux en ligne pour ces 31 quintés disputés en 2017 :

6, 12 et 18 janvier, 3, 18 et 25 février, 6, 10, 11, 14 et 26 mars, 13, 17, 20 et 25 avril, 3, 5, 6, 11, 13 et 22 mai, 3, 15, 22, 26 et 28 juin, 24 juillet, 29 août, 10 et 12 octobre et 23 novembre !!!...

Les constats seront les mêmes !!!...

 

Et il n'est pas interdit de penser que ce constat pour ce type de pari et ces 2 opérateurs de jeux en ligne pourrait être identique dans d'autre cas chez d'autres opérateurs...

 

Il existe 2 solutions pour fiabiliser et rendre crédible l'affichage de ces rapports assez "douteux" :

 

a) Permettre aux parieurs d'adresser une demande de vérification au médiateur désigné par l'ARJEL et ayant autorité sur les opérateurs de jeux en ligne pour vérifier la véracité des paiements des rapports affichés.

 

b) Imposer aux opérateurs de jeux en ligne par le biais de l'ARJEL d'afficher les pseudos des gagnants lorsque le nombre de gagnants dans un type de pari est inférieur à 5 !

 

Pour revenir à la page de présentation de la pétition, cliquez sur moi !

 

 

Vous devez être connecté pour poster un commentaire