JOUER COMPORTE DES RISQUES : ENDETTEMENT, DEPENDANCE, ISOLEMENT : APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (APPEL NON SURTAXE) ou CLIQUEZ SUR MOI !  

LES   PARIEURS   FOUS

Redistribution obligatoire

En France, les paris hippiques sont des paris mutuels.

Le pari mutuel est le principe de pari selon lequel l’ensemble des enjeux misés par les parieurs est mutualisé en une masse commune puis redistribué aux gagnants au prorata de leurs mises, après déduction d’un prélèvement proportionnel destiné à financer :

  • la rémunération des sociétés organisatrices de courses, la dotation des courses et l’encouragement de l’élevage hippique,

  • l’opérateur technique des paris,

  • les contributions fiscales.

Il fait l’objet de la loi du 2 juin 1891 qui l’impose comme seul principe de jeu légal sur le territoire français et qui interdit l’organisation des paris à cotes fixes jusqu’alors proposés par les bookmakers indépendants.

 

Donc, en théorie, au départ de la course, il y a un montant d'enjeux qui a été validé par l'opérateur de jeux en ligne pour chaque type de pari.

Après la course, l'opérateur de jeux en ligne déduit les diverses taxes légales pour chaque type de pari.

Une fois cette déduction effectuée, le montant restant pour chaque type de pari est redistribué à tous les gagnants de chaque type de pari au prorata de leur mise...

 

Le problème, c'est que, parfois, il n'y a pas de gagnants sur certains types de paris !

En général, ce sont les paris devant comporter les 3 , 4 ou 5 premiers chevaux arrivés et devant être classés dans l'ordre exact par les parieurs.

C'est là que le bas blesse...

En effet, lorsque cela arrive, les opérateurs de jeux en ligne mettent la part des gains dans l'ordre non distribuée (il n'y a pas de gagnant !) dans une cagnotte !!!

Ceci est totalement contraire au principe de base du pari mutuel qui prévoit que ce soit les 100 % de la masse à redistribuer qui reviennent à tous les gagnants !

Les parieurs sont alors spoliés car il faut qu'ils fassent de nouveaux paris pour essayer de récupérer les gains non distribués !

Le problème supplémentaire, c'est que les opérateurs de jeux en ligne n'informent jamais les parieurs pour leur indiquer sur quelle course sera versée la cagnotte !

 

Il y a 2 solutions pour résoudre cette problématique.

 

a) Il n'y a qu'un type de pari pour 2 types de gagnants :

- Ceux qui ont la combinaison dans l'ordre et ceux qui ont la combinaison dans le désordre sont déclarés gagnants.

- Seul le Pmu propose ce type de pari avec le Tiercé, le Quarté et le Quinté.

- Dans ce cas, s'il n'y a pas de gagnants dans l'ordre, la masse d'enjeux à redistribuer pour les gagnants dans l'ordre doit être reversée dans la masse à distribuer dans le désordre... tout simplement !

 

b) Le type de pari concerne uniquement des paris "Dans l'ordre" :

- Ce type de pari est proposé par la plupart des opérateurs de jeux en ligne pour l'arrivée dans l'ordre des 2 ou 3 premiers chevaux seulement.

- Dans ce cas, s'il n'y a pas de gagnants dans l'ordre, l'opérateur des jeux en ligne se doit de prélever les diverses taxes prévues et doit rembourser la masse à distribuer prévue pour les gagnants à tous les parieurs au prorata de leur mise.

Exemple : Un parieur a joué 10 € sur une arrivée dans l'ordre. Il n'y a pas de gagnants ! L'opérateur de jeux en ligne perçoit 2 €uros de taxes diverses et rembourse 8 € au parieur. 

 

Pour revenir à la page de présentation de la pétition, cliquez sur moi !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire